Ces cinq syllabes sont les dernières du plus célèbre des poèmes de Kobayashi Isaa. Elles se lisent :

''tsuyu no yo wa - tsuyo no yo nagara - sarinagara''

Les 17 syllabes de ce poème disent :

'' monde de rosée - c'est un monde de rosée -

et pourtant ''

(Extrait de ''Sarinagara'' de Philippe Forest. Ed Gallimard, 2004)